Qu’est-ce que le Shiatsu ?

  • Le Shiatsu (littéralement : pressions avec les doigts) consiste à travers trois enchaînements successifs en l’application de pressions rythmées sur tout le corps.
  • Le Shiatsu, comme l’énergie, évolue et se transforme au fil de ses rencontres, de ses échanges avec les cultures, les techniques, des apports scientifiques et spirituels des continents, des pays qu’il traverse, des personnes qui en suivent la Voie.

Pourquoi ai-je choisi le Shiatsu ?

J’ai créé « Adn-Shiatsu-Orleans »parce qu’il était important pour moi de contribuer à la diffusion de cette technique d’origine japonaise qui prend ses racines dans la tradition orientale et le massage chinois.

Le Shiatsu n’est pas pour moi simplement un type de thérapeutique manuelle utilisée mais c’est la psycho-dynamique du toucher qui suscite les réactions psycho-physiologiques.

Autrement dit, c’est  l’intention juste  et subtile dont les outils majeurs sont le centrage, l’attitude mentale, la posture, le souffle, le lâcher-prise mais aussi la présence qui me permettent de diriger le shiatsu.

En Shiatsu, nous parlons d’échange entre donneur et receveur ce qui indique la dimension de mise en écoute et de résonnance, dans le but d’accompagner le cheminement qui permettra de libérer les blocages au rythme du receveur.

Pour moi le Shiatsu-Shi doit respecter les résistances du receveur qui ne sont pas à vaincre mais à intégrer.

Ce sont les messages du corps qu’il faut entendre en respectant les demandes et limites du receveur au moment du shiatsu. Ces limites pourront, bien entendu, aussi évoluer au fil des shiatsu.

Petite parenthèse historique

Le shiatsu est une discipline du toucher d’origine japonaise. Selon les styles pratiqués, il s’appuie sur les bases théoriques de la Médecine traditionnelle chinoise et plus généralement sur des concepts d’énergétique orientale.

TENPEKI TAMAI est considéré comme le père du shiatsu de par son ouvrage Shiatsu Ho (La thérapie shiatsu) publié en 1919

D’autres personnalités japonaises comme « Tokujiro NAMIKOSHI » ont contribué à l’implantation et au développement du shiatsu.

  Fondateur du « Japan Shiatsu Collège ok Tokyo »

dés 1940, il a réussi à populariser le shiatsu au japon et à en faire une discipline médicale reconnue par le Ministère de la santé en 1950 avec un diplôme d’état à la clé.

Tokujiro NAMIKOSHI cite 7 effets du traitement shiatsu qui stimulent le bon fonctionnement de l’organisme et l’aident à se maintenir en bonne santé :

  • 1. Il revigore la peau
  • 2. Stimule la circulation des liquides corporels.
  • 3. Assouplit les tissus musculaires.
  • 4. Rectifie les déformations du squelette.
  • 5. Facilite l’harmonie du système nerveux.
  • 6. Régularise le fonctionnement endocrinien.
  • 7. Aide au bon fonctionnement des viscères.

Aujourd’hui le shiatsu est exercé par des milliers de praticiens au Japon où il est reconnu comme particulièrement efficace dans le traitement des maladies chroniques et des douleurs articulaires.

Largement répandu en Europe, la pratique du shiatsu en France se limite pour l’essentiel à son aspect préventif et relaxant faute d’une reconnaissance officielle tardant à venir malgré les décisions positives adoptées par la commission européenne et les recommandations de l’OMS.

Comment vais-je travailler ?

En tant que « spécialiste en Shiatsu » 

Chez « Adn-Shiatsu-Orleans » lorsque vous viendrez me consulter, je vais, avec votre concours, libérer la circulation de l’énergie en agissant sur le plan physique bien sûr mais aussi, en parallèle, sur les plans psychique et émotionnel.

L’application de pressions le long des méridiens tendino-musculaires (véhicules de I’ énergie de défense du corps) et sur I ‘ensemble du corps va contribuer au rééquilibrage de la circulation de l’énergie dans le corps, sans cesse perturbée par les différents aléas de la vie.

Le fonctionnement de votre corps est vu de façon holistique et interdépendante car un déséquilibre énergétique aura forcément un impact négatif, entraînera des dysfonctionnements et pourra provoquer certaines pathologies
Le Shiatsu va permettre de retrouver l’harmonie : Il s’agit d’un profond travail énergétique.

 Nous allons ensemble travailler sur 3 plans 

  • Le plan physiologique
    Les pressions que je vais exercer vont libérer les toxines emprisonnées dans la couche profonde de votre peau et en travaillant sur les chaînes tendino-musculaires de votre corps vont contribuer à dénouer et à débloquer les tensions, à améliorer les circulations sanguine et lymphatique. La prise en compte du corps dans sa globalité permettra à une meilleure prise de conscience de la posture et des tensions.
  • Un plan convivial
    Le Shiatsu va permettre d’apporter la possibilité de communiquer d’une façon plus authentique mais aussi plus profonde à travers la puissance des contacts énergétiques. C’est aussi le plaisir de donner et de recevoir dans une relation de confiance et de respect de l’autre. C’est enfin le plaisir de partager et de faire partager.
  • Un plan émotionnel
    C’est à l’histoire de votre corps et sa lente construction que je vais faire appel pour vous amener à vous relâcher, en libérant progressivement les tensions, en favorisant le lâcher-prise, ou bien en réveillant des zones douloureuses. L’accompagnement psychique et émotionnel que chacun apportera sera important pour aller travailler en profondeur

Quelle est la différence entre un « spécialiste en Shiatsu » et un « praticien Shiatsu » ?

Aujourd’hui en France, il n’est pas évident de s’y retrouver, mais une chose est certaine c’est que, quel que soit le métier que l’on fait, il faut apprendre et donc « aller à l’école »

pendant 3 années minimum pour suivre de modules obligatoires (dont le module d’anatomie/physiologie), rédiger un rapport professionnel et ensuite passer un « Examen Professionnel » qui se nomme titre professionnel de « Spécialiste en Shiatsu ».

Pour moi, ce cursus est obligatoire pour acquérir les bases de notre Métier et être apte à le faire correctement et sérieusement car il demande un savoir-faire particulier. De plus c’est le minimum que nous devons aux personnes qui viennent nous consulter.

Il est donc capital de s’adresser à un Spécialiste en Shiatsu, qui assurera le meilleur accompagnement en fonction de vos besoins spécifiques.

En effet, aussi étrange que cela puisse paraître, de nos jours, de nombreuses personnes se disent praticiens Shiatsu après avoir reçu une formation de quelques heures et ne sont pas dispensées par des organismes agrées qui respecte un minimum d’heures de formation théorique et pratique.

Pour rappel, Ces outils ne sont réellement efficaces que s’ils sont entre les mains de professionnel compétents et sérieux.

Au-delà des enseignements et de la théorie, c’est bel et bien l’expérience, la spécialisation et la pratique qui feront la compétence d’un spécialiste en Shiatsu

     Comment avoir la certitude que la personne que je vais consulter possède un titre professionnel ?

Pour être certain de la formation de votre « Spécialiste en Shiatsu » le premier réflexe est de consulter l’annuaire sur le site du Syndicat des professionnels de Shiatsu (SPS).

Cet « Annuaire SPS » répertorie toutes les personnes qui ont suivis un cursus sérieux dans une école référencée et qui, à l’issue de cette formation ont passés le titre professionnel de « spécialiste en Shiatsu »

650 Professionnels du Shiatsu, Détenteur du titre « Spécialiste en Shiatsu » inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles sont présents dans toute la France. A ce jour, nous sommes seulement 5 spécialistes dans le Loiret a avoir obtenu ce titre. Je consulte près d’Orléans.

Depuis 2015 le Syndicat des professionnels de Shiatsu obtenu l’inscription au Registre National des Certifications professionnelles du titre professionnel “Spécialiste en Shiatsu”, titre reconnu par l’Etat.

Le shiatsu est une pratique millénaire d’origine japonaise visant à préserver un bon état de santé. Agissant sur des points déterminés du corps, il stimule l’homéostasie qui permet de retrouver un équilibre physique, émotionnel et psychique.

Selon l’OMS, le shiatsu entre la catégorie des médecines traditionnelles.

Pour le parlement européen, le shiatsu est une des huit approches complémentaires citées comme “médecine non conventionnelle” digne d’intérêt. Voir Article « Médecines complémentaires et Shiatsu »

Le titre RNCP Qu’est-ce que c’est ?

Le RNCP Répertoire national des certifications professionnelles a pour objet de tenir à la disposition des personnes et des entreprises une information constamment à jour sur les diplômes et les titres à finalité professionnelle ainsi que sur les certificats de qualification figurant sur les listes établies par les commissions paritaires nationales de l’emploi des branches professionnelles. Il contribue à faciliter l’accès à l’emploi, la gestion des ressources humaines et la mobilité professionnelle.

Les titres RNCP shiatsu en France :

L’une des premières reconnaissances officielles a été le titre Spécialiste Shiatsu” opéré par le Syndicat Professionnel en Shiatsu (SPS) en 2015. Depuis, d’autres titres RNCP sont apparus comme celui de “Technicien en acupression énergétique et shiatsu” obtenu par l’Académie de shiatsu dirigée par Roland Boudet.

Un autre avantage du titre RNCP en shiatsu concerne les mutuelles qui demandent parfois ce numéro pour procéder aux remboursements prévus par la couverture de l’adhérent.

Dans quel types de problemes le Shiatsu peut il soulager ?

Le Syndicat des professionnels de Shiatsu SPS publie des études et témoignages sur son « Blog »

Le Shiatsu est-il dans la même veine que d’autres voies énergétiques ?

Le Shiatsu est une voie comme le Tai Ji Quan, le Qi Gong, l’Aïkido, le Yoga et bien d’autres techniques proposant un travail sur l’énergie.
Le Shiatsu est un cheminement permettant à chacun de trouver toute sa place dans ce mouvement.
Le Shiatsu permet d’harmoniser et de revitaliser tant sur le plan physique que sur les plans psychique et spirituel.
Cette technique, science officielle au Japon est aussi un art du toucher complet pour tous et à la portée de tous.

Le Shiatsu est-il reconnu ?

par l’OMS

Le shiatsu, en tant que thérapie manuelle d’origine japonaise, entre dans la catégorie des médecines traditionnelles citées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’OMS a défini une stratégie pour la médecine traditionnelle sur la période 2014-2023 dans la résolution WHA62.13 de l’Assemblée mondiale de la Santé sur la médecine traditionnelle qui avait été adoptée en 2009 par le Directeur général de l’OMS d’actualiser la Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002-2005 en fonction des progrès accomplis par les pays et des nouveaux problèmes qui se posent actuellement dans le domaine de la médecine traditionnelle. 

Ainsi, cette nouvelle stratégie sert de point de départ de la définition de la ligne d’action pour la médecine traditionnelle et médecine complémentaire.

Les pouvoirs publics et les consommateurs ne s’intéressent pas uniquement aux médicaments à base de plantes : ils commencent à se pencher sur certains aspects des pratiques de MT/MC et à s’intéresser à certains praticiens et se demander s’ils ne devraient pas être intégrés à l’offre de services de santé.

La Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle pour 2014-2023 aidera les responsables de la santé à développer des solutions qui participent d’une vision plus large favorisant l’amélioration de la santé et l’autonomie des patients. 

Cette stratégie s’est fixé deux grands buts : épauler les États Membres qui cherchent à mettre à profit la contribution de la MT/MC à la santé, au bien-être et aux soins de santé centrés sur la personne et favoriser un usage sûr et efficace de la MT/MC au moyen d’une réglementation des produits, des pratiques et des praticiens. 

Ces buts pourront être atteints si l’on réalise trois objectifs stratégiques :

1) consolider la base de connaissances et formuler des politiques nationales,

2) renforcer la sécurité, la qualité et l’efficacité via la réglementation,

3) promouvoir une couverture sanitaire universelle en intégrant les services de MT/MC et l’auto-prise en charge sanitaire dans systèmes de santé nationaux.

La médecine traditionnelle peut être codifiée, réglementée, enseignée ouvertement, pratiquée largement et systématiquement et bénéficier de milliers d’années d’expérience.

L’OMS définit donc la médecine traditionnelle comme comprenant diverses pratiques, approches, connaissances et croyances sanitaires intégrant […] des techniques manuelles et exercices, appliqués seuls ou en association afin de maintenir le bien-être et traiter, diagnostiquer ou prévenir la maladie.

Certaines thérapies MT/MC courantes sont décrites dans la série du British Medical Journal de 1999 sur la MCP (médecine complémentaire).

Le shiatsu y est classé dans les thérapies et techniques thérapeutiques et faisant référence à la thérapie manuelle d’origine japonaise consistant à appliquer une pression avec les pouces, paumes etc. à certaines parties du corps.

Au niveau scientifique en France ?

Un groupe d’appui technique (GAT) sur les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique a été créé par arrêté du 3 février 2009 modifié le 13 avril 2013. 

Ce groupe a pour mission de coordonner l’évaluation scientifique des pratiques non conventionnelles, d’informer le public sur la qualité de ces pratiques et de lutter contre les pratiques dangereuses. 

Un dossier d’information du public élaboré avec le GAT est mis en ligne sur le site du ministère depuis plus de trois ans. Celui-ci est enrichi de fiches par pratique élaborées sur la base d’une évaluation scientifique concernant l’efficacité et les risques liés à l’exercice de ces pratiques. 

Ces études sont menées par l’institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), la haute autorité de santé (HAS) ou des sociétés savantes.

Comme pour la médecine conventionnelle, seul un bénéfice scientifiquement démontré pour une pratique peut justifier sa reconnaissance dans notre système de santé. 

Officiellement, le shiatsu n’a pas encore fait l’objet d’une évaluation scientifique totale en France.

Voir article joint Aline Archimbaud – Question écrite N° 10196 : Médecines complémentaires et shiatsu – NosSénateurs.fr (nossenateurs.fr)


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *